160 ans de la Gazette du Canada — page 7

La démocratie électronique
à notre portée

Page précédente | Table des matières | Page suivante

Le succès de la Direction de la Gazette du Canada dépend de sa capacité d'adapter la technologie de l'Internet pour accroître son rayonnement. La Gazette du Canada a connu la première vague de ce changement à la fin des années 1990. À cette époque, les technologies du Web soufflaient sur le pays, transformant la relation entreprise-client et ouvrant aux gens de nouvelles voies de communication avec les entreprises. La Gazette du Canada ne resterait certes pas derrière, et la Direction a commencé à considérer l'Internet comme un moyen pertinent de diffusion du journal officiel.

Au cours des sept dernières années, de profonds changements sont survenus à la Gazette du Canada : introduction de versions PDF (Portable Document Format) électroniques bilingues côte-à-côte et de versions ASCII (code américain normalisé pour l'échange d'information) distinctes en français et en anglais en tant que format de substitution pour les personnes handicapées. Ces changements, qui ont élargi l'accès des citoyens à l'appareil gouvernemental, n'ont pas été sans poser d'immenses défis à la Direction de la Gazette du Canada.

L'échéancier de production de la Gazette du Canada laisse peu de battement. Il n'existe aucune marge qui permettrait, par exemple, de confier le travail d'une personne à une autre pour des besoins de formation. Tous les progrès technologiques adaptés ces dernières années ont été réalisés à l'interne et venaient s'ajouter à la charge de travail normale imposée par les délais de production. Comme l'information contenue dans la base de données ne pouvait être compromise, les travaux de développement et de mise à l'essai des nouveaux logiciels devaient être effectués dans un autre cadre. La formation était ensuite donnée après les heures normales de travail. Malgré ces contraintes, l'équipe de la Gazette du Canada a réussi à lancer la version Internet du journal officiel en moins de six mois.


La Gazette du Canada sur le Web

En 1998, les trois parties de la Gazette du Canada sont devenues accessibles sur l'Internet. De partout au monde, les gens sont désormais capables de consulter la Gazette du Canada sans frais. Bien que non officiel - la version imprimée demeurant la seule version officielle - la version électronique PDF de la Gazette du Canada est une réplique de la version bilingue côte-à-côte de la version imprimée. Les lecteurs peuvent consulter des avis particuliers dans la langue de leur choix à partir de la table des matières et de l'index.

La popularité de la Gazette du Canada sur l'Internet - entre 3 500 et 5 000 pages téléchargées par jour en moyenne - montre que de plus en plus de Canadiens profitent de ce moyen rapide et fiable de se renseigner sur la législation nationale et de formuler leurs opinions sur les règlements projetés.

Une solide proportion, environ un tiers, des visiteurs du site Web de la Gazette du Canada viennent de l'étranger, surtout des États-Unis, du Japon, du Royaume-Uni, de la France et de l'Australie. Jusqu'à présent, des personnes de 81 pays, partout au monde, ont visité le site Web de la Gazette du Canada.


Accès à la Gazette du Canada par les personnes handicapées

Le 17 avril 2000, des versions française et anglaise distinctes en format de substitution sur l'Internet de la Gazette du Canada ont été lancées, ce qui permet aux personnes handicapées d'y avoir accès. Le code ASCII est un langage texte commun qui peut être lu par presque tous les logiciels, y compris ceux des systèmes DOS et des lecteurs sonores d'écran. Cette initiative a été couronnée de succès, puisque plus de 30 p. 100 des pages téléchargées du site Web de la Gazette du Canada le sont en format ASCII plutôt que dans la version PDF traditionnel.

L'ère électronique
L'ère électronique

Page précédente | Table des matières | Page suivante